17 avril 2014

Voyage intérieur


Je sillonne des recoins que peu emprunte. Je me perds dans les méandres infinis de l'âme humaine, à la recherche de l’essence de mon être que j'ai fui pendant tant d’années. J’accepte de perdre le fil de ce qui est insignifiant. J’essaie non sans mal de ne pas fléchir devant les obstacles psychiques.

Je sens le monde vibrer en moi. Les rainures sur le tronc d'un arbre, le souffle du vent du nord, les champs de colza éclaboussés de soleil, le regard d'une mère, le bruit du TGV qui s’élance à toute vitesse sur les rails. Je ressens tout ça en moi. Je ferme les yeux, je pars en moi et tout existe encore, tout est intact. Sans jugement, sans rajout, sans excès. 

La nature abonde dans mon cœur, la vie s'infiltre dans mon âme et une onde de douceur parcourt mon corps. Elle balaie tous mes doutes, les larmes de l’après-midi et les interrogations du matin. La magnificence du monde recueillie en mon âme me console de tout. L'infiniment grand, l'absolu a raison de mes chagrins.

Pas à pas, j’entrevois de manière fugace l’éclat invisible de l’univers, la sublime substance des choses et la grâce de l’essentiel.

31 mars 2014

Poème de Mars (Street art)

L'arbre bleu



Passant,
regarde ce grand arbre
et à travers lui
il peut suffire.

Car même déchiré, souillé,
l'arbre des rues,
c'est toute la nature,
tout le ciel,
l'oiseau s'y pose,
le vent y bouge, le soleil
y dit le même espoir malgré
la mort.

Philosophe,
as-tu chance d'avoir l'arbre
dans ta rue,
tes pensées seront moins ardues,
tes yeux plus libres,
tes mains plus désireuses
de moins de nuit.

Yves Bonnefoy La longue chaîne de l'ancre

Odeur de printemps & Street Art Paris


19 mars 2014

L'arbre de vie

L'arbre de vie sourit à la lune
Enveloppé dans son épais manteau brun
Il ne craint l'infortune

L'arbre de vie déploie ses multiples bras vers le ciel
et caresse du bout de ses doigts feuillus
le printemps éternel

L'arbre de vie se souvient du visage parfumé d'une femme
qui le soir venu se mêle à la sève de son âme.

18 mars 2014

Ma soeur

Elle a volé mon enfance et mes rêves
Mais ni la pâleur de la lune ni le feu du soleil;

Elle a arraché brin par brin l'estime de soi
Mais pas la nacre des fleurs du cerisier;

Elle a déraciné mon être
Mais de nouvelles pousses sont apparues;

Elle a piétiné mon insouciance
Mais mon espérance demeure intacte.

17 mars 2014

Être une d'âme

Préférez-vous être une dame ou être une d'âme ?

Écrire

Écrire pour guérir, écrire pour rêver, écrire pour grandir, écrire pour être émue et émouvoir. Si je n'y mets pas un peu de mon cœur et de mon âme, mes mots sont vides.
 

Poem and Sun Copyright © 2012-2013 Poem and sun. All rights reserved
Le contenu de ce blog est - sauf mention contraire - la propriété exclusive
de Poem and sun et est protégé par le droit d’auteur.